Aller au contenu
Accueil » Blog » Tout sur « tout » (ou presque)

Tout sur « tout » (ou presque)

tout tous

Ouvrez un dictionnaire ou un livre de grammaire et vous constaterez combien il est compliqué d’y voir clair dans les usages du mot tout. Pourquoi en est-il ainsi ? D’abord parce qu’il entre dans la composition de nombreuses locutions, ensuite parce qu’il peut jouer plusieurs rôles dans un phrase et enfin parce qu’il admet des exceptions. Grrr ! Comment va-t-on s’y retrouver alors ?

Tout peut-être adjectif qualificatif, adjectif indéfini, pronom, adverbe et nom

Je n’ai pas ici l’ambition de faire un cours de grammaire -j’en serai bien incapable-, mais regardez bien la phrase suivante : « Tout le jour, tous les hommes, tous ! tout émus, tout humbles, tout honteux et tout seuls face à l’univers : au grand tout. » Cette phrase contient les usages les plus importantes de tout. Dans « tout le jour », il est adjectif qualificatif et signifie complet ou entier. Il est déterminant (ou adjectif) indéfini dans « tous les hommes » et signifie l’ensemble, la totalité de. Il est pronom quand on désigne à nouveau le groupe des hommes avec tous. Il est adverbe, et donc invariable, quand il accompagne les adjectifs dans « tout émus, tout humbles, tout honteux et tout seuls ». Enfin, il est nom quand il désigne une collection, un ensemble, ici l’univers, « le grand tout ». En ce sens, on peut d’ailleurs parler de touts, c’est-à-dire de plusieurs ensembles, comme dans la phrase de Jules Romain :  » (Il) avait envie de penser à lui-même et à son existence comme à des touts. »

Tout en une phrase

Vous l’aurez compris, la mémorisation de cette phrase simple vous permet d’avoir une ébauche de classement de la nature de tout ainsi que des exemples d’utilisation. Il vous faut juste faire l’effort de mémoriser les classes de mots : adjectifs qualificatif, déterminant (ou adjectif) indéfini, pronom, adverbe, nom. Cela ne couvre pas tout tout, mais c’est déjà bien. Enfin… pour moi c’est bien.

Mais maintenant… une question se pose. Que se passe-t-il si l’on transforme toutes les parties de cette phrase au féminin ? Vous essayez pour voir, avant de passer à la suite…

Phrase tout tous
Phrase tout tous

Prenez le temps, c’est pour vous !

Eh bien, voici ce que ça donne : « Toute la nuit, toutes les femmes, toutes ! tout émues, tout humbles, toutes honteuses et toutes seules, face à l’univers : au grand tout. »

En tant qu’adjectif et/ou déterminant, les deux premières utilisations s’accordent au féminin. Le pronom s’accorde également. Par contre, l’adverbe fait grincer des dents, car il y a « tout émus, tout humbles » d’un côté, mais « toutes honteuses et toutes seules » de l’autre !!?? Et pourtant, c’est un adverbe ! Et, en tant qu’adverbe, il devrait rester invariable. Alors, que se passe-t-il ?

Au féminin, l’adverbe tout est euphonique !

Il se passe qu’il y a l’euphonie ! Et l’euphonie, dans la langue française, c’est important, c’est fondamental, c’est essentiel ! Le dictionnaire Petit Robert nous dit que l’euphonie, c’est l’ « harmonie de sons qui se succèdent dans le mot ou dans la phrase. » Ce sont donc des raisons d’harmonie des sons qui nous font écrire « toutes honteuses et toutes seules » plutôt que « tout honteuses et tout seules » pour l’invariabilité de l’adverbe. Ainsi, il existe une règle, une de plus, qui nous dit que « l’adverbe tout varie quand il est placé devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré ».

Quand les règles se dérèglent… dans l’harmonie.

Je conclurai cet article avec une citation de Georges Duhamel, poète et écrivain français du XXe siècle, pour bien vous faire comprendre l’importance de l’euphonie dans la langue française : « C’est que la langue française est fort exigeante en matière d’euphonie. Pour satisfaire à la musique, elle enfreint des règles, altère des mots, ajoute des lettres. » Vous voyez, ce n’est pas votre faute si vous trouvez la grammaire particulièrement compliquée et parfois illogique. Quoi, qu’il en soit, vous pouvez apprendre ces deux phrases par cœur, car elles vous aideront à mémoriser les cinq utilisations principales du mot tout ainsi que les principales règles d’accord, et pouvoir crâner devant les copains et les copines !

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.